La plus grande motivation à la mission d’après John Stott

Qu’est-ce qui nous motive à œuvrer pour que l’Évangile se répande parmi nos connaissances, autour de nous et dans le monde entier ? John Stott est un pasteur et prédicateur de la parole, maintenant avec le Seigneur. Il nous partage dans cette courte citation, extraite de son commentaire sur Romains, une motivation à la mission qui est « la plus élevée de toutes » :

« Si Dieu désire que tout genou fléchisse devant Jésus et que toute langue le confesse, nous le devrions aussi. Nous devrions être « jaloux » (comme le dit parfois la Bible) pour l’honneur de son nom, souffrir quand il reste inconnu, être blessés quand il est méprisé, indignés quand il est blasphémé et, en tout temps, impatients et déterminés à voir lui rendre l’honneur et la gloire qui lui sont dus. La plus élevée de toutes les motivations missionnaires n’est ni l’obéissance au Grand Ordre de mission (aussi importante soit-elle), ni l’amour des perdus qui sont aliénés et qui périssent (aussi forte que soit cette incitation, en particulier quand nous pensons à la colère de Dieu), mais le zèle, un zèle brûlant et passionné pour la gloire de Jésus-Christ. […] Face à ce but suprême de la mission chrétienne, toute motivation indigne s’étiole et meurt. » – John Stott1

La plus grande motivation pour nous encourager à la mission n’est autre que la grandeur du nom de Dieu. Chrétiens, prions et vivons pour que le nom glorieux de notre Dieu Sauveur soit grand parmi les nations (cf. Malachie 1.11) ! Que des hommes et des femmes de tout peuple, de toute langue et de toute nation puisse un jour se prosterner devant Jésus-Christ – car il en est digne.

  1. John Stott, The Message of Romans, The Bible Speaks Today (Leicester and Downers Grove : Intervarsity Press) ; 1994. Cité dans L’engagement du Cap, BLF Editions, Marpent, 2011, p.23-24.
View All

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *