Négliger la prédication de la croix cause la ruine de l’Église

Voici un court extrait du livre La croix, une puissance oubliée* qui montre l’importance de la prédication de la croix pour l’Église, peu importe l’époque.

« On peut le dire sans risque de se tromper : chaque fois qu’on a mis de côté, négligé ou refusé la prédication de la croix, ce fut la décadence et la ruine de l’Eglise. Inversement, les Réveils ont toujours été liés à la découverte ou la redécouverte de la croix. Comme le dit Alexandre Vinet :

« Qu’est-ce encore aujourd’hui que prêcher l’Évangile, sinon proposer au regard des hommes Jésus-Christ crucifié ? Où voyez-vous éclore et se développer une vie chrétienne, sinon là seulement où la prédication commence et finit par cette parole : Regardez à celui que vous avez percé ? la croix peut suffire à faire des chrétiens, et sans elle rien ne suffit. »

En effet : sans la croix, que pouvons-nous espérer ? Sans Christ, où est notre raison de vivre ? Prêchons Christ, et Christ crucifié – c’est un message pertinent pour ce monde !

 


*La croix, une puissance oubliée – P. Decorvet & T. Juvet, p.19

View All

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *