L’Évangile : une bonne nouvelle pour tous

L’Évangile est un mot qui signifie « bonne nouvelle ». C’est un message qui est au cœur de la Bible et au cœur de la foi chrétienne. Ce message est une bonne nouvelle pour tous. Oui, c’est une bonne nouvelle pour toutes les nations – une bonne nouvelle que l’on soit chinois, algériens, péruviens, congolais, coréens, français, anglais… pour tous !

En fait, puisque l’Évangile est un message, on peut se demander : comment un simple message peut-être une bonne nouvelle pour tous, une bonne nouvelle qui concerne toutes les nations ?

Certains messages ou certaines informations sont des bonnes nouvelles pour quelques nations seulement. Quand un pays gagne la coupe du monde, c’est le pays vainqueur qui est dans la joie uniquement – ça ne concerne pas tout le monde. Quand une nation arrive à envoyer un homme dans l’espace ou à faire un progrès scientifique majeur, cette nation est dans la joie – mais ça ne concerne pas forcément les autres pays non plus. Alors, est-ce qu’il y a vraiment un message, une nouvelle, qui est bonne et qui peut concerner toutes les nations ? Qui peut concerner tous les continents et tous les peuples de la terre sans exception ?

L’Évangile est un message qui concerne Jésus-Christ. Mais là encore, on peut se demander : en quoi Jésus, un homme qui a vécu il y a plus de 2000 ans en Galilée, une petite région au Moyen-Orient, qui a vécu seulement quelques dizaines d’années sur cette terre – en quoi cet homme peut-être une bonne nouvelle pour toutes les nations ? Comment cet homme-là peut prétendre représenter un sujet de joie pour tous les peuples ?

Pour quoi Jésus est venu dans le monde ?

Pour répondre à ces questions, il faut s’intéresser à la raison pour laquelle Jésus est venu dans le monde.

C’est vrai que si Jésus est simplement venu comme un exemple de morale, ou comme un modèle à imiter, alors sa venue n’est pas forcément une bonne nouvelle pour toutes les nations. Si Jésus est venu comme un simple leader religieux, ou comme un chef charismatique, alors ça ne concerne pas tout le monde non plus – et on ne peut pas dire que sa venue est une bonne nouvelle qui se démarque des autres.

Alors pourquoi Jésus est venu sur terre ? Pourquoi est-il venu dans ce monde ? Voici ce que la Bible en dit.

« Cette parole est certaine et digne d’être acceptée sans réserve : Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver des pécheurs. » – 1 Timothée 1.15

Jésus est venu dans le monde pour sauver. Jésus est venu comme Sauveur. Et il est venu pour sauver des gens qui avaient besoin d’être sauvés. Ce texte dit qu’il est venu pour sauver des pécheurs.

Tous pécheurs

Je pense que vous êtes d’accords avec moi pour dire que les mots « pécheur » ou « péché » ne sont pas les mots les plus à la mode de nos jours. Ce sont des mots qui nous dérangent – surtout quand ils nous concernent ! Mais qu’est-ce que la Bible veut dire, quand il est parlé de « pécheurs », ou de « péché » ?

Le péché, ce n’est pas celui des autres uniquement. Le péché, c’est pas non plus les grosses choses auxquelles on pourrait penser uniquement. Le péché est quelque chose qui est au plus profond de nous, dans notre cœur. Pécher, c’est désobéir à Dieu, c’est transgresser ce qu’il nous demande. C’est agir comme nous on veut et pas comme lui il veut. Au final, c’est rejeter Dieu et décider d’être le propre dieu de notre vie.

Et c’est un problème qui nous concerne tous. C’est un problème que nous avons tous en commun – peu importe notre origine, notre langue et notre culture. La Bible enseigne que nous sommes tous coupables – que nous avons tous dans notre vie manifesté cette rébellion contre notre Créateur.

Pour utiliser une image de ce que signifie le fait que nous soyons tous pécheurs ou tous coupables, on pourrait dire que si le péché était bleu, nous serions tous bleus. Tous, sans exception. La réalité est que nous sommes tous coupables.

Et ce n’est pas quelque chose de réjouissant, ce n’est pas un simple détail sans conséquences. Parce que nous sommes coupables envers Dieu. Envers un Dieu qui est totalement pur, sans aucune faute, et qui ne peut pas accepter ni tolérer le mal. Un Dieu qui doit punir le mal – pas parce qu’il est cruel ou tyrannique – mais parce que c’est un Dieu juste. Le mal doit être puni. Un coupable doit être condamné. Donc nous sommes tous, par nature, sans exception, sous cette condamnation. Cette condamnation que nous avons méritée, qui est juste, et que nous devrons subir pour l’éternité.

Et vous vous demandez sûrement : mais où est la bonne nouvelle ? Où est la bonne nouvelle qui concerne toutes les nations ?

La bonne nouvelle

Après avoir vu ces vérités qui sont essentielles, nous pouvons revenir au texte cité plus haut, et lire à nouveau : « Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver des pécheurs. » Voilà la bonne nouvelle !

La raison de la venue de Jésus sur terre était de sauver. C’était d’apporter une solution au problème du péché, au problème du cœur mauvais de l’homme, au problème de la culpabilité qui nous concerne tous.

Bien plus qu’un homme, c’est Dieu lui-même qui vient sur terre, par amour pour les hommes. Jésus-Christ vient pour vivre une vie parfaite, sans aucune faute – celle qu’aucun de nous n’avons pu vivre. Et il vient pour mourir sur la croix.

La mort de Jésus sur la croix n’est pas un échec ou un signe de faiblesse – mais c’est le moyen par lequel Jésus paye pour des coupables. Il prend sur lui les fautes de beaucoup d’hommes, il meure à leur place, il prend sur lui leur condamnation ! Sur la croix, Jésus est blessé et brisé à cause de nos fautes… Et 3 jours après sa mort, il est ressuscité. Il est revenu à la vie.

Voilà le message de l’Evangile – la Bonne Nouvelle pour toutes les nations. C’est une parole certaine, et digne d’être acceptée sans réserve : Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver des pécheurs. En Jésus-Christ, chaque être humain peut avoir le pardon des péchés, la paix avec Dieu, la vie éternelle dont il a tant besoin. Le seul espoir pour toutes les nations, pour tous les peuples, c’est Jésus-Christ. Le seul moyen de salut pour tous, c’est Jésus.

L’Évangile est une si bonne nouvelle, parce qu’il ne s’agit pas de faire des choses dans le but d’obtenir la faveur de Dieu. Non, c’est un message de grâce et de pardon, là où il y avait la condamnation. Il ne s’agit pas de faire dans le but d’accéder à Dieu. Mais il s’agit de croire en ce que Dieu a fait pour nous, en Jésus.

Une question pour vous

Maintenant, la question qui reste avec chacun de nous est la suivante : est-ce que je crois que mon plus grand besoin est celui d’un sauveur ? Est-ce que je crois que Jésus est le Sauveur dont j’ai besoin ?

Parce que nous pouvons aussi lire dans la Bible que Dieu appelle maintenant tous les hommes – dans tous les peuples – à changer d’attitude et à se tourner vers lui. A renoncer à leur vie mauvaise, et à croire en Jésus, parce qu’il a fixé un jour où nous serons tous jugés (Actes 17.30-31).

Mais dès aujourd’hui, par l’Évangile, nous pouvons avoir la paix avec Dieu. Grâce à Jésus-Christ. L’Évangile est un message qui transforme, qui bouleverse des gens de tous les peuples, de toutes les nations. C’est une bonne nouvelle pour tous, et c’est aussi une bonne nouvelle pour vous aujourd’hui.

Qu’est-ce qui vous retient de placer votre confiance en Jésus pour votre salut ?

View All

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *