Le dernier sermon de Spurgeon au Tabernacle

Le 7 juin 1891, très atteint dans sa santé depuis quelques mois, Charles Spurgeon dut prêcher son dernier sermon au Tabernacle. Il avait choisi pour texte 1 Samuel 30.21-25, et du prêcher assis en raison de son grand état de fatigue. Voici les dernières phrases de ce sermon, qu’il m’a paru bon de rapporter ici :

« Si vous vous enrôlez sous la bannière du Christ, vous découvrirez en Lui un chef si doux, si humble de cœur, que vous trouverez le repos de vos âmes. Il est le plus magnanime des capitaines. Parmi les plus excellents princes, personne ne peut lui être comparé. Il est toujours au plus fort de la mêlée. Si un vent glacial souffle, il prend toujours le côté de la colline le plus exposé. C’est toujours l’extrémité la plus lourde de la croix qui pèse sur ses épaules. S’il nous ordonne de porter un fardeau, il le porte avec nous. S’il y a quoi que ce soit de bienveillant, de généreux, de tendre, d’aimable, quelque surabondance d’amour, c’est toujours en Lui que vous le trouverez. Le servir c’est la vie, la paix, la joie. Ah ! Puissiez-vous le servir dès maintenant. Que Dieu vous aide à vous enrôler sous la bannière de Jésus-Christ. »
Spurgeon, sa vie et son oeuvre, G. Brunel, pp.230-231

 

View All

2 Comments

  1. Ce texte est merveilleux.Nous voyons la nécessité pour tout pèlerin de s’appuyer sur Jésus-Christ le seul et grand Sauveur du monde.

    Répondre

  2. […] avons déjà partagé un court extrait du dernier sermon de Spurgeon au Tabernacle, qui était très édifiant. Voici aujourd’hui un extrait du premier sermon prêché au […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *