« And Can It Be » – Wesley (Traduction française)

Ce poème est une traduction du cantique anglais « And Can It Be », écrit par le poète anglican Charles Wesley au 18e siècle. Il existait déjà une transcription française de ce chant, de laquelle nous nous sommes inspirés, mais elle ne conservait que très peu le sens originale des paroles anglaises. Nous avons donc souhaité produire une nouvelle version – plus proche du texte original – qui nous parle de cette grâce incroyable du fils de Dieu, offert en sacrifice pour nos péchés.

1. Est-ce donc vrai ? Puis-je trouver,
Un bienfait dans ce sang versé ?
Moi qui lui causai tant d’effroi,
Est-ce pour moi sa mort en croix ?
Oh est ce vrai, que sur ce bois,
Ton amour se donna pour moi ?
Oh est ce vrai, que sur ce bois,
Ton amour se donna pour moi ?

2. Oh quel mystère ! Unique, étrange !
Qui peut sonder sa profondeur ?
Ni le séraphin, ni l’archange
N’en ont vu toute la splendeur
Oh quelle grâce ! Que tout l’adore !
Et que les anges de Dieu l’honorent !
Oh quelle grâce! Que tout l’adore !
Et que les anges de Dieu l’honorent !*

3. Le Verbe éternel s’est fait homme,
Pour me sauver il a quitté
Le ciel, son glorieux royaume,
N’emportant que sa charité !
Oh quelle grâce ! Don infini !
Quand Dieu me trouva, me saisit !
Oh quelle grâce ! Don infini !
Quand Dieu me trouva, me saisit !

4. Quand mon âme était prisonnière
Des ténèbres et du péché,
Les purs rayons de ta lumière,
Ô Christ, dans ma nuit m’ont cherché,
Ce feu divin m’a fait renaître,
Et me voici, mon Roi, mon Maître !
Ce feu divin m’a fait renaître,
Et me voici, mon Roi, mon Maître !*

5. Plus de condamnation, d’effroi !
Jésus, tout en Lui est à moi !
Vivant en lui, mon chef, ma tête,
Sa justice pour moi est prête !
Fier j’avance vers l’éternel trône,
Par Christ je réclame ma couronne !
Fier j’avance vers l’éternel trône,
Par Christ je réclame ma couronne !

*Les strophes 2 et 4 ont été reprises, sans modification, du cantique AF612.


Traduction : Dahlia, Maxime, Laurent, Benjamin.
Plus de cantiques sur : facebook.com/surlesailesdelafoi

View All

2 Comments

  1. Merci pour cette traduction. Avec permission, je la citerai dans une prédication. Du coup, avez vous une mélodie pour chanter avec?

    Répondre

    1. Bonjour Andrew, aucun problème pour citer la traduction. Concernant la mélodie, il est possible de le chanter sur la même mélodie que le cantique n°612 dans les Ailes de la Foi (dont les strophes 2 et 4 ont été reprises telles quelles). Cependant, je n’ai jamais essayé en assemblée !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *